23 Mai 2018
Investir, immobilier, fiscal, réduction d'impôts, création patrimoine

Il n’est jamais trop tôt pour investir, les moins de 30 ans l’ont bien compris. Investir, notamment dans l’immobilier, vous apporte plusieurs bénéfices. Si vous souhaitez profiter d’une défiscalisation et que votre bien soit éligible à un dispositif fiscal, il faut acheter pour louer. Ainsi vous pouvez acheter en loi Pinel, Malraux, Monuments Historiques et Censi-Bouvard.

Nous allons voir ensemble les facteurs favorables à un investissement immobilier et les différentes étapes qui vous permettront sans aucun doute d’avoir le meilleur rendement sur vos futurs investissements.

 

1.       Préparer sa retraite

Le temps est notre allié, il faut s’en servir. Nous ne commençons à nous inquiéter de notre retraite que beaucoup trop tard. Pourtant avec le contexte actuel il est primordial d’anticiper. Nous savons d’ores et déjà que notre retraite ne sera pas immense, en effet les pensions diminuent et l’accord national interprofessionnel relatif aux retraites complémentaires incite clairement les salariés à différer leur départ à la retraite. Investir jeune permet de s’assurer un complément de retraite non négligeable.

 

2.       Bénéficier de revenu supplémentaire

Un salaire c’est bien, c’est même indispensable, mais parfois ce n’est pas suffisant. En investissant dans un bien immobilier, vous allez pouvoir bénéficier d’un revenu complémentaire. Ce qui est intéressant à savoir c’est que l’on peut devenir propriétaire avec un apport de 150€. Et, plutôt un investissement est réalisé, plutôt l’emprunt contracté sera remboursé. Vous obtiendrez rapidement des liquidités, revenus réguliers, qui seront générés par votre locataire. Plus les années passeront, plus il sera simple pour vous d’investir de nouveau et donc d’agrandir votre patrimoine et de continuer à faire grandir vos liquidités.

 

3.       Emprunts bancaires

Comme vu dans l’article précédent "emprunt 60 ans", contracter un emprunt lorsque l’on est jeune est souvent une mission facile. Les montants des assurances sont moins élevés, les banques font plus facilement confiance et les taux d’intérêt sont moindres. De nos jours, avec un apport qui couvre les frais de notaire, les banques accordent des crédits allant jusqu’à 110%. Et ces prêts vous permettent de bénéficier de l’autofinancement du bien immobilier.

 

4.       Placement sécurisé

Le placement immobilier est l’un des placements les plus sécurisés et surtout le préféré des Français. Il ne nécessite que peu de connaissances dans le domaine et est nettement moins risqué que les placements d’actions par exemple. Certes, il existe les livrets et les épargnes mais celles-ci sont moins rentables que l’immobilier.

 

Un placement immobilier vous assure donc un revenu complémentaire sécurisé, simple et efficace qui sur le long terme vous permettra en partie de profiter de votre retraite.