14 Mai 2018

En théorie, les banques souhaitent que les prêts soient remboursés avant nos 70ans. C’est pour cela qu’il est plus difficile de demander des emprunts auprès de celles-ci. Cependant, il est alors opportun de connaitre les différentes solutions qui s’offrent à nous.

Si les banques refusent d’émettre des prêts après 60 ans c’est essentiellement parce qu’elles ont peur que le prêt ne puisse pas être remboursé par la personne qui l’a contracté jusqu’au bout. Les banques ont donc mis en place des assurances, comme l’assurance décès-invalidité. Mais ces assurances ont un taux d’intérêt élevé, ce qui rebute, les emprunteurs.

Cependant, de nos jours, les banques acceptent plus facilement les emprunts. De plus l’argumentaire des emprunteurs à évoluer et différentes solutions s’offrent à eux.

 

Il existe plusieurs solutions que nous allons énumérer ensemble ci-dessous :

1.       Crédit à la consommation : Pour certains emprunts, il est possible d’obtenir un prêt personnel. Et sur une période restreinte, les crédits à la consommation sont possibles. Le taux d’intérêt est raisonnable. Il est préférable d’oublier les crédits revolving que les banques proposent très fréquemment car malgré les avantages proposés leurs coûts sont extrêmement onéreux allant de 15% à 19% de taux.

 

2.       Travaux de biens immobiliers = Prêts bonifiés : C’est un prêt complémentaire qui est accordé lorsque l’on réalise un achat immobilier. Ce type de prêts peut s’obtenir auprès d’une mutuelle, d’une caisse de retraite ou d’une administration. L’avantage de ses prêts est qu’ils ont un taux avantageux. Le montant de ses prêts est limité mais il faut savoir que si les montants de vos travaux sont importants, ce prêt peut être cumulé.

 

 

3.       Avance sur contrat d’assurance vie : Il est possible de demander une avance à votre assureur sur votre contrat d’assurance vie. Vous pouvez récupérer jusqu’à 80% de la somme placée sur les fonds en euros et 65 % sur le montant des capitaux investis. Le plus souvent c’est le taux de rendement brut de l’actif qui sera le montant de votre taux d’intérêt. La seule contrainte de ce prêt est qu’il est obligatoire de le rembourser intégralement avec les taux d’intérêts au terme choisi

 

4.       Nantir son épargne en gage d’assurance : cette solution permet à l’emprunteur de conserver la propriété de ses placements sans être dans l’obligation de désinvestir. L’épargne continue de fluctuer et reste investi.  Ce n’est qu’au cas échéant, si il y a difficulté à investir que l’épargne servira à renflouer le prêt.